Nouvelles recettes

9 restaurants de records

9 restaurants de records


Ces restaurants et leurs chefs ont marqué l'histoire à grande échelle.

Gâteau de roi le plus long de la boulangerie Haydel's

Au cours des trois dernières semaines, pas moins de sept records du monde de l'alimentation et des boissons ont été battus, selon le blog du Guinness World Records. La frénésie alimentaire ne se limite pas aux États-Unis - l'excitation de préparer des portions de la taille d'un Godzilla d'un seul plat s'étend au Mexique, en Turquie, au Japon et au Royaume-Uni.

Bien sûr, c'est un coup publicitaire évident, mais dans de nombreux cas, le défi vise à sensibiliser à un problème ou à collecter des fonds pour une cause. Parfois, c'est la pièce maîtresse d'une fête gastronomique comme le festival Enchilada d'octobre à Mexico, où les chefs des restaurants de la région ont préparé la plus longue enchilada de l'histoire.

Dans d'autres cas, le record est le titre de gloire d'une entreprise, comme Casa Botín à Madrid, le plus ancien restaurant en activité. Lorsque cela fait tellement partie de l'identité d'un restaurant, ils sont parfois appelés à défendre leur titre, comme dans le cas de Mallie's à Northside, Michigan, qui a battu l'an dernier son propre record du plus gros hamburger. Les clients peuvent en fait acheter une version légèrement plus petite de 150 livres pour 499 $ et essayer de la manger (ou quelques petits enfants peuvent simplement s'asseoir dessus – sérieusement).

Lorsqu'il s'agit d'un record alimentaire à battre, la foule présente peut généralement manger le produit gagnant, ce qui signifie qu'il doit vraiment avoir bon goût. Quelqu'un de bien informé doit calculer toutes les mesures correctes, et c'est à ce moment-là qu'un vrai chef est appelé pour présider la cuisson. Les records du monde Guinness et les étoiles Michelin ne coexistent peut-être pas, mais ces neuf restaurants records ont gagné un type de badge alimentaire à part entière.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants dans le créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Les nominés aux Beard Awards seront annoncés lors d'une conférence de presse à Houston (un autre cran dans la ceinture du Texas) le 27 mars et les gagnants à Chicago lors du gala annuel de la fondation le 6 mai.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants au créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, les deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Les nominés aux Beard Awards seront annoncés lors d'une conférence de presse à Houston (un autre cran dans la ceinture du Texas) le 27 mars et les gagnants à Chicago lors du gala annuel de la fondation le 6 mai.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants dans le créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, les deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Les nominés aux Beard Awards seront annoncés lors d'une conférence de presse à Houston (un autre cran dans la ceinture du Texas) le 27 mars et les gagnants à Chicago lors du gala annuel de la fondation le 6 mai.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants au créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Les nominés aux Beard Awards seront annoncés lors d'une conférence de presse à Houston (un autre cran dans la ceinture du Texas) le 27 mars et les gagnants à Chicago lors du gala annuel de la fondation le 6 mai.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants dans le créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, les deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Les nominés aux Beard Awards seront annoncés lors d'une conférence de presse à Houston (un autre cran dans la ceinture du Texas) le 27 mars et les gagnants à Chicago lors du gala annuel de la fondation le 6 mai.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants au créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, les deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Les nominés aux Beard Awards seront annoncés lors d'une conférence de presse à Houston (un autre cran dans la ceinture du Texas) le 27 mars et les gagnants à Chicago lors du gala annuel de la fondation le 6 mai.


Les chefs et restaurants du Texas obtiennent un nombre record de demi-finalistes de James Beard

Parmi les surprises : The Original Ninfa’s à Houston fait sa première apparition en tant que prétendant au titre de restaurant exceptionnel.

Mercredi matin, la James Beard Foundation a annoncé les demi-finalistes de ses prestigieux Chef and Restaurant Awards, et le Texas s'est imposé.

L'État a décroché 27 entrées dans cinq villes. C'est le plus grand nombre jamais enregistré pour le Texas, qui a remporté vingt demi-finalistes en 2018. (Une autre bonne année a été 2013, lorsque l'État a obtenu 25 hochements de tête.) Les prix sont décernés depuis 1991 et sont largement considérés comme les Oscars de l'industrie de la restauration.

Qu'est-ce qui explique l'augmentation ? En général, il s'agissait d'une croissance incrémentielle globale plutôt que d'un grand saut dans un ou deux domaines. Il suit également la présence croissante du Texas sur la scène culinaire nationale en général.

Où le Texas a-t-il brillé ? La plus grande surprise est peut-être que Houston & rsquos Original Ninfa & rsquos on Navigation & mdasha restaurant qui n'a jamais été nominé auparavant & mdashis est en lice pour le restaurant exceptionnel. Dans la catégorie sans surprise, le gagnant de Beard Chris Shepherd a été nominé pour le chef exceptionnel (le chef de Houston a trois restaurants : Georgia James, One Fifth Mediterranean et UB Preserv, qui ont tous récemment remporté la première place de la liste annuelle des Texas Monthly&rsquos. meilleurs nouveaux restaurants de l'état). Le Texas obtient deux prétendants dans le créneau du meilleur nouveau restaurant : Suerte, à Austin, et Petra and the Beast, à Dallas. Le chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes du restaurant Indigo, à Houston, a été nominé pour le prestigieux prix Rising Star Chef of the Year. Tracy Vaught a été distinguée dans le concours Outstanding Restaurator&mdashshe dirige le H Town Restaurant Group, qui comprend Hugo&rsquos, Caracol et Xochi.

Pour Outstanding Wine Program, Houston a un participant bien connu : Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Deux Texans sont en lice pour le prix du producteur exceptionnel de vin, de bière ou de spiritueux : Jeffrey Stuffings de Jester King Brewery, à Austin, et Kim McPherson de McPherson Cellars, à Lubbock. Pour le programme Outstanding Bar, Houston & rsquos Anvil Bar & Refuge fait une autre apparition, ayant été nominé à plusieurs reprises dans le passé.

Pour le chef pâtissier exceptionnel, le Texas a remporté deux nominations : la demi-finaliste de longue date Laura Sawicki de Launderette, à Austin, et le débutant Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez de Bullion, à Dallas. Dans l'arène du service exceptionnel, les deux plus grandes villes du Texas ont toutes deux des espoirs : la French Room, à Dallas, et Hugo & Tony&rsquos, tous deux à Houston.

Le concours des chefs régionaux du sud-ouest est un domaine dans lequel le Texas s'est toujours très bien comporté. Cette année, les douze demi-finalistes de l'état sont : Austin : Iliana de la Vega d'El Naranjo (une première demi-finaliste), Kevin Fink d'Emmer & Rye, Bryce Gilmore de Barley Swine, Michael Fojtasek d'Olamaie et Maribel Rivero de Yuyo ( également nouveau sur la liste). Dallas : Bruno Davaillon de Bullion, Regino Rojas de la Purépecha Room de Revolver Taco Lounge et David Uygur de Lucia. Région de Houston : Kaiser Lashkari de Himalaya (nouveau sur la liste), Trong Nguyen de Crawfish & Noodles et Ronnie Killen de Killen&rsquos Steakhouse, à Pearland. San Antonio : Steve McHugh de Guéri.

Tout cela est révélateur de la présence nationale croissante du Texas en tant que puissance culinaire. En plus des Barbes, l'État apparaît fréquemment sur les listes des meilleurs restaurants et chefs compilées par Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Depuis 2000, six chefs texans ont été nommés lauréats dans la catégorie chef régional Beard Awards&rsquo Southwest. (Si vous êtes curieux, les six gagnants régionaux du sud-ouest susmentionnés sont Shepherd of Underbelly, Justin Yu d'Oxheart et Hugo Ortega de Hugo&rsquos&mdashall de Houston&mdashand Tyson Cole d'Uchi, Paul Qui de Qui et Aaron Franklin de Franklin Barbecue, tous d'Austin. Dallas avait des demi-finalistes et des nominés importants, mais aucun gagnant, au cours de cette période.)

Beard Awards nominees will be announced at a press conference in Houston (another notch in Texas&rsquos belt) on March 27 and winners in Chicago at the foundation&rsquos annual gala on May 6.


Texas Chefs and Restaurants Get Record Number of James Beard Semifinalist Nods

Among the surprises: The Original Ninfa’s in Houston makes its first appearance as a contender for Outstanding Restaurant.

Wednesday morning, the James Beard Foundation announced the semifinalists in its prestigious Chef and Restaurant Awards, and Texas has come out swinging.

The state landed 27 entries in five cities. That&rsquos the largest number ever for Texas, which claimed twenty semifinalists in 2018. (Another good year was 2013, when the state got 25 nods.) The awards have been given since 1991 and are widely regarded as the Oscars of the restaurant industry.

What&rsquos to account for the increase? In general, it was a matter of incremental growth overall rather than a big jump in one or two areas. It also tracks with Texas&rsquos growing presence on the national culinary scene generally.

Where did Texas shine? Perhaps the biggest surprise is that Houston&rsquos Original Ninfa&rsquos on Navigation&mdasha restaurant that has never been nominated before&mdashis up for Outstanding Restaurant. In the no-surprise category, Beard winner Chris Shepherd has been nominated for Outstanding Chef (the Houston chef has three restaurants: Georgia James, One Fifth Mediterranean, and UB Preserv, all of which recently claimed the top spot in Texas Monthly&rsquos annual list of best new restaurants in the state). Texas gets two contenders in the Best New Restaurant slot: Suerte, in Austin, and Petra and the Beast, in Dallas. Chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes of Restaurant Indigo, in Houston, has been nominated for the prestigious Rising Star Chef of the Year award. Tracy Vaught has been singled out in the Outstanding Restaurateur contest&mdashshe runs the H Town Restaurant Group, which includes Hugo&rsquos, Caracol, and Xochi.

For Outstanding Wine Program, Houston has a well-known entrant: Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Two Texans are up for Outstanding Wine, Beer, or Spirits Producer: Jeffrey Stuffings of Jester King Brewery, in Austin, and Kim McPherson of McPherson Cellars, in Lubbock. For Outstanding Bar Program, Houston&rsquos Anvil Bar & Refuge is making yet another appearance, having been nominated repeatedly in the past.

For Outstanding Pastry Chef, Texas garnered two nods: long-time semifinalist Laura Sawicki of Launderette, in Austin, and first-timer Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez of Bullion, in Dallas. In the Outstanding Service arena, Texas&rsquos two largest cities both have hopefuls: the French Room, in Dallas, and Hugo&rsquos and Tony&rsquos, both in Houston.

The Southwest regional chef competition is an area in which Texas historically has done very well. This year, the state&rsquos twelve semifinalists are: Austin: Iliana de la Vega of El Naranjo (a first-time semifinalist), Kevin Fink of Emmer & Rye, Bryce Gilmore of Barley Swine, Michael Fojtasek of Olamaie, and Maribel Rivero of Yuyo (also new to the list). Dallas: Bruno Davaillon of Bullion, Regino Rojas of the Purépecha Room by Revolver Taco Lounge, and David Uygur of Lucia. Houston area: Kaiser Lashkari of Himalaya (new to the list), Trong Nguyen of Crawfish & Noodles, and Ronnie Killen of Killen&rsquos Steakhouse, in Pearland. San Antonio: Steve McHugh of Cured.

This is all indicative of Texas&rsquos growing national presence as a culinary powerhouse. In addition to the Beards, the state frequently appears on notable best restaurant and chef lists compiled by Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Since 2000, six Texas chefs have been named winners in the Beard Awards&rsquo Southwest regional chef category. (If you&rsquore curious, the six aforementioned Southwest regional winners are Shepherd of Underbelly, Justin Yu of Oxheart, and Hugo Ortega of Hugo&rsquos&mdashall from Houston&mdashand Tyson Cole of Uchi, Paul Qui of Qui, and Aaron Franklin of Franklin Barbecue, all from Austin. Dallas had significant semifinalists and nominees, but no winners, in that time period.)

Beard Awards nominees will be announced at a press conference in Houston (another notch in Texas&rsquos belt) on March 27 and winners in Chicago at the foundation&rsquos annual gala on May 6.


Texas Chefs and Restaurants Get Record Number of James Beard Semifinalist Nods

Among the surprises: The Original Ninfa’s in Houston makes its first appearance as a contender for Outstanding Restaurant.

Wednesday morning, the James Beard Foundation announced the semifinalists in its prestigious Chef and Restaurant Awards, and Texas has come out swinging.

The state landed 27 entries in five cities. That&rsquos the largest number ever for Texas, which claimed twenty semifinalists in 2018. (Another good year was 2013, when the state got 25 nods.) The awards have been given since 1991 and are widely regarded as the Oscars of the restaurant industry.

What&rsquos to account for the increase? In general, it was a matter of incremental growth overall rather than a big jump in one or two areas. It also tracks with Texas&rsquos growing presence on the national culinary scene generally.

Where did Texas shine? Perhaps the biggest surprise is that Houston&rsquos Original Ninfa&rsquos on Navigation&mdasha restaurant that has never been nominated before&mdashis up for Outstanding Restaurant. In the no-surprise category, Beard winner Chris Shepherd has been nominated for Outstanding Chef (the Houston chef has three restaurants: Georgia James, One Fifth Mediterranean, and UB Preserv, all of which recently claimed the top spot in Texas Monthly&rsquos annual list of best new restaurants in the state). Texas gets two contenders in the Best New Restaurant slot: Suerte, in Austin, and Petra and the Beast, in Dallas. Chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes of Restaurant Indigo, in Houston, has been nominated for the prestigious Rising Star Chef of the Year award. Tracy Vaught has been singled out in the Outstanding Restaurateur contest&mdashshe runs the H Town Restaurant Group, which includes Hugo&rsquos, Caracol, and Xochi.

For Outstanding Wine Program, Houston has a well-known entrant: Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Two Texans are up for Outstanding Wine, Beer, or Spirits Producer: Jeffrey Stuffings of Jester King Brewery, in Austin, and Kim McPherson of McPherson Cellars, in Lubbock. For Outstanding Bar Program, Houston&rsquos Anvil Bar & Refuge is making yet another appearance, having been nominated repeatedly in the past.

For Outstanding Pastry Chef, Texas garnered two nods: long-time semifinalist Laura Sawicki of Launderette, in Austin, and first-timer Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez of Bullion, in Dallas. In the Outstanding Service arena, Texas&rsquos two largest cities both have hopefuls: the French Room, in Dallas, and Hugo&rsquos and Tony&rsquos, both in Houston.

The Southwest regional chef competition is an area in which Texas historically has done very well. This year, the state&rsquos twelve semifinalists are: Austin: Iliana de la Vega of El Naranjo (a first-time semifinalist), Kevin Fink of Emmer & Rye, Bryce Gilmore of Barley Swine, Michael Fojtasek of Olamaie, and Maribel Rivero of Yuyo (also new to the list). Dallas: Bruno Davaillon of Bullion, Regino Rojas of the Purépecha Room by Revolver Taco Lounge, and David Uygur of Lucia. Houston area: Kaiser Lashkari of Himalaya (new to the list), Trong Nguyen of Crawfish & Noodles, and Ronnie Killen of Killen&rsquos Steakhouse, in Pearland. San Antonio: Steve McHugh of Cured.

This is all indicative of Texas&rsquos growing national presence as a culinary powerhouse. In addition to the Beards, the state frequently appears on notable best restaurant and chef lists compiled by Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Since 2000, six Texas chefs have been named winners in the Beard Awards&rsquo Southwest regional chef category. (If you&rsquore curious, the six aforementioned Southwest regional winners are Shepherd of Underbelly, Justin Yu of Oxheart, and Hugo Ortega of Hugo&rsquos&mdashall from Houston&mdashand Tyson Cole of Uchi, Paul Qui of Qui, and Aaron Franklin of Franklin Barbecue, all from Austin. Dallas had significant semifinalists and nominees, but no winners, in that time period.)

Beard Awards nominees will be announced at a press conference in Houston (another notch in Texas&rsquos belt) on March 27 and winners in Chicago at the foundation&rsquos annual gala on May 6.


Texas Chefs and Restaurants Get Record Number of James Beard Semifinalist Nods

Among the surprises: The Original Ninfa’s in Houston makes its first appearance as a contender for Outstanding Restaurant.

Wednesday morning, the James Beard Foundation announced the semifinalists in its prestigious Chef and Restaurant Awards, and Texas has come out swinging.

The state landed 27 entries in five cities. That&rsquos the largest number ever for Texas, which claimed twenty semifinalists in 2018. (Another good year was 2013, when the state got 25 nods.) The awards have been given since 1991 and are widely regarded as the Oscars of the restaurant industry.

What&rsquos to account for the increase? In general, it was a matter of incremental growth overall rather than a big jump in one or two areas. It also tracks with Texas&rsquos growing presence on the national culinary scene generally.

Where did Texas shine? Perhaps the biggest surprise is that Houston&rsquos Original Ninfa&rsquos on Navigation&mdasha restaurant that has never been nominated before&mdashis up for Outstanding Restaurant. In the no-surprise category, Beard winner Chris Shepherd has been nominated for Outstanding Chef (the Houston chef has three restaurants: Georgia James, One Fifth Mediterranean, and UB Preserv, all of which recently claimed the top spot in Texas Monthly&rsquos annual list of best new restaurants in the state). Texas gets two contenders in the Best New Restaurant slot: Suerte, in Austin, and Petra and the Beast, in Dallas. Chef Jonathan &ldquoJonny&rdquo Rhodes of Restaurant Indigo, in Houston, has been nominated for the prestigious Rising Star Chef of the Year award. Tracy Vaught has been singled out in the Outstanding Restaurateur contest&mdashshe runs the H Town Restaurant Group, which includes Hugo&rsquos, Caracol, and Xochi.

For Outstanding Wine Program, Houston has a well-known entrant: Pappas Bros. Steakhouse at the Galleria. Two Texans are up for Outstanding Wine, Beer, or Spirits Producer: Jeffrey Stuffings of Jester King Brewery, in Austin, and Kim McPherson of McPherson Cellars, in Lubbock. For Outstanding Bar Program, Houston&rsquos Anvil Bar & Refuge is making yet another appearance, having been nominated repeatedly in the past.

For Outstanding Pastry Chef, Texas garnered two nods: long-time semifinalist Laura Sawicki of Launderette, in Austin, and first-timer Ricardo &ldquoRicchi&rdquo Sanchez of Bullion, in Dallas. In the Outstanding Service arena, Texas&rsquos two largest cities both have hopefuls: the French Room, in Dallas, and Hugo&rsquos and Tony&rsquos, both in Houston.

The Southwest regional chef competition is an area in which Texas historically has done very well. This year, the state&rsquos twelve semifinalists are: Austin: Iliana de la Vega of El Naranjo (a first-time semifinalist), Kevin Fink of Emmer & Rye, Bryce Gilmore of Barley Swine, Michael Fojtasek of Olamaie, and Maribel Rivero of Yuyo (also new to the list). Dallas: Bruno Davaillon of Bullion, Regino Rojas of the Purépecha Room by Revolver Taco Lounge, and David Uygur of Lucia. Houston area: Kaiser Lashkari of Himalaya (new to the list), Trong Nguyen of Crawfish & Noodles, and Ronnie Killen of Killen&rsquos Steakhouse, in Pearland. San Antonio: Steve McHugh of Cured.

This is all indicative of Texas&rsquos growing national presence as a culinary powerhouse. In addition to the Beards, the state frequently appears on notable best restaurant and chef lists compiled by Nourriture et vin, Bon Appétit, et Écuyer. Since 2000, six Texas chefs have been named winners in the Beard Awards&rsquo Southwest regional chef category. (If you&rsquore curious, the six aforementioned Southwest regional winners are Shepherd of Underbelly, Justin Yu of Oxheart, and Hugo Ortega of Hugo&rsquos&mdashall from Houston&mdashand Tyson Cole of Uchi, Paul Qui of Qui, and Aaron Franklin of Franklin Barbecue, all from Austin. Dallas had significant semifinalists and nominees, but no winners, in that time period.)

Beard Awards nominees will be announced at a press conference in Houston (another notch in Texas&rsquos belt) on March 27 and winners in Chicago at the foundation&rsquos annual gala on May 6.